Publications

La plume de l'alouette
Janvier 2024

Culottées et/ou oubliées
Notre page culture dédiée aux femmes

« Culottées »

de Pénélope BAGIEU / Gallimard Bande Dessinée1

C’est une bande dessinée pas tout à fait comme les autres.

C’est plein de petites histoires racontant de Grandes Histoires.

On y croise des femmes aux destins extraordinaires et pleines d’audace.

On y croise des femmes qui ont dû lutter contre le déterminisme et les stéréotypes en tous genres.

On y croise des stars, des exploratrices, une gardienne de phare, des amoureuses ou encore une impératrice.

On apprendra que Naziq al-Abid créait en 1935 l’Association des travailleuses du Liban avec pour mot d’ordre : « Un salaire égal ! ».

Elles auront poussé les murs, forcé des portes et lutté inlassablement contre les vents contraires. Elles ont tout simplement osé comme d’autres osent encore aujourd’hui. À chaque fois on a envie d’aller plus loin et se documenter sur chacune d’entre elles pour en savoir plus. Elles ne sont pas connues et méritent de l’être.

Alors ne passez pas à côté du portrait de ces 30 femmes car vous constaterez qu’autour de vous, en famille, au travail ou lors de vos loisirs, elles ne sont jamais très loin. Il suffit de changer notre regard pour poursuivre ces histoires en toutes circonstances.

 

1 - L’édition de novembre 2022 constitue l’intégrale des éditions parues en 2016 et 2017.

 

 

« Les grandes oubliées »

Pourquoi l’Histoire a effacé les femmes

de Titiou LECOQ / Édition Livre de poche

Ce livre fait écho aux « Culottées »
(voir ci-dessus), assurément !

Toutes les femmes l’ont été dans l’Histoire : elles ont régné, dirigé, créé, combattu, milité… quotidiennement comme les
hommes. Et pourtant l’Histoire les a effacées et on nous fait croire aujourd’hui que l’Égalité serait en marche !

Foutaises, nous signifie Titiou LECOQ au travers un livre pédagogue, accessible, documenté, passionnant et impertinent qui s’appuie sur les découvertes les plus récentes pour retracer et décrypter de la préhistoire à nos jours les mécanismes et faits ayant servi à la construction de la mystification actuelle.

Quelques exemples pour vous :

A la Préhistoire, les femmes n’étaient pas cantonnées aux enfants et à la cueillette mais elles chassaient également

Au Moyen-Âge, aucun débat sur les femmes qui étaient autrice, jongleresse, trobairtz – troubadour féminin-, chevaleresse, reine ; les mots existaient et étaient communément utilisés et ce sont les femmes qui dirigeaient les domaines alors que les hommes étaient à la guerre…

Quels ont été les grands fossoyeurs qui ont placé les femmes dans une situation de servitude/infériorité ?

. La Renaissance.

. Le Siècle des Lumières avec Voltaire & Rousseau

. La Révolution française : on la savait bourgeoise,
 on peut dire également phallocrate.

. Mais aussi l’Académie Française…

 

Ironies de l’HISTOIRE ?

L’histoire a avancé – avec difficulté toutefois lorsque l’on sait que la France a été le dernier état européen à accorder le droit de vote aux femmes en 1946 et que ce n’est qu’en 1965 que les femmes n’ont plus été considérées comme des enfants mineurs – sous tutelle- puisqu’elles ont disposé alors de la capacité de signer un contrat de travail, d’avoir un compte bancaire…

« Les Grandes oubliées » nous rappelle que l’Histoire mérite, quel que soit le thème, d’être toujours questionnée pour ne pas se laisser berner par des constructions bâties au profit de certains ; pour les femmes et les hommes d’aujourd’hui qu’il ne s’agit pas seulement de conquérir l’égalité et les droits associés mais de la restaurer en s’appuyant sur les faits en dénonçant la tromperie dont nous avons été les victimes depuis les bancs de l’école.

Donc à faire lire à toutes et tous !!

APPLICATION MOBILE

L’actualité du droit du travail et de ses évolutions… du bout des doigts.
En savoir plus

Nos prochaines formations

Partagez

Mise à jour :mercredi 10 avril 2024
| Mentions légales | Plan du site | RSS 2.0