Actus d’Atlantes

Teleperformance, prestataire d’Amazon, poursuivi par des syndicats pour conditions de travail dangereuses

Après qu’en mars Teleperformance ait fait l’objet d’une mise en demeure de l’inspection du travail sur son site de Blagnac, c’est maintenant au niveau international que les choses se compliquent pour le leader mondial des centres d’appels.

Le 17 avril 2020, les syndicats français CGT, CFDT et FO, associés à la fédération syndicale internationale Uni Global Union, ont porté plainte devant l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dans le but de faire reconnaître, dans 10 pays, des manquements de Teleperformance aux principes directeurs de l’Organisation à destination des multinationales, dont ceux qui imposent de prendre les mesures nécessaires afin d’assurer la santé et la sécurité des salariés.

Réticences pour mettre en place le télétravail, manque de gel hydroalcoolique, promiscuité entre salariés, absence de nettoyage des postes de travail entre chaque rotation d’équipes… Les griefs sont nombreux. Aux Philippines, les salariés qui ne peuvent pas aller de leur logement à leur centre d’appels sont contraints de dormir par terre dans leurs bureaux !

La direction de Teleperformance dément quant à elle ces accusations et prétend « travailler avec les syndicats locaux, au plus près du terrain ». Or, selon UNI Global Union, dans beaucoup de pays où le groupe Teleperformance est implanté, il n’y a pas de syndicats, ou pire encore : Teleperformance ne les reconnaît pas.


Malek SMIDA

APPLICATION MOBILE

L’actualité du droit du travail et de ses évolutions… du bout des doigts.
En savoir plus

Partagez